A l'abordage de la Culture

Montez à bord & Rejoignez la mutinerie culturelle du siècle ! Moussaillons, partons "à l'Abordage de la Culture" !

{Marina} Homeless, de Kristen Rivers

Poster un commentaire

Homeless
de Kristen Rivers
Auto-édition
Sortie le 5 juillet 2015
282 pages
11,43 euros

Quatrième de couverture :

Quand Eva, cruellement rongée par la culpabilité à la suite d’un accident, s’installe à Metz, loin de son Sud ensoleillé, elle espère surtout se faire oublier. Mais, comme rien ne se passe jamais comme prévu dans sa vie chaotique, la rencontre avec deux hommes diamétralement opposés risque de compromettre ses plans.

L’avis de Marina :

Il est rare que je n’arrive pas à accrocher à un livre au point de ne pas le finir. Malheureusement cela m’est arrivé pour ce roman. Je n’ai pas réussi à me mettre dans l’histoire car trop de choses m’ont déplu.

Le résumé m’a pourtant vraiment interpelée et je trouvais l’histoire de base plutôt intéressante. Mais dès les premières pages quelque chose m’a gênée. J’ai trouvé que l’écriture n’était pas assez fluide et qu’elle donnait beaucoup trop l’impression de quelque chose de raconté à l’oral plutôt que d’un écrit travaillé. Et même si parfois j’arrive à passer au-dessus, ici cela m’a énormément bloquée.

Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages que ce soit principaux ou secondaires. Je les ai trouvés parfois trop « clichés » et proches de personnages de livres ou de films que j’ai vus ou lus dernièrement. J’ai trouvé dommage de ne pas sentir la personnalité ou le vécu de l’auteur à travers ses personnages. De plus, je n’ai pas toujours compris l’utilité de certaines scènes et la rapidité de plusieurs événements. N’ayant toutefois pas réussi à lire le livre jusqu’au bout, peut-être que cette rapidité s’explique ensuite. Mais par exemple, j’ai trouvé que le fait que l’héroïne, qui ne se laissait pas toucher jusque là, fasse l’amour aussi vite avec celui qui représente pour le moment tout du prince charmant à ses yeux (c’est-à-dire beau et riche, pourquoi doivent-ils toujours être riches !) était dérangeant.

Je pense qu’il manque peut-être une relecture extérieure et ensuite des ajustements pour que le roman puisse être à la hauteur de l’histoire que l’auteur voulait nous présenter. Le résumé promet beaucoup alors la déception l’est aussi lorsque je n’ai pas réussi à lire ce livre jusqu’au bout. Je m’excuse pour cette chronique négative, car je sais le travail que demande l’écriture d’un roman et que les critiques ne sont pas toujours faciles à accepter, mais je me dois d’être honnête.

Merci à Kristen Rivers pour ce partenariat.

Pose ton verre de rhum et laisse une bafouille !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s